En Argentine, la "coalition péroniste" Fernández-Kirchner suscite espoirs et incertitudes

Dans son discours d’investiture, mardi 11 décembre, le péroniste de centre gauche Alberto Fernandez a promis de remettre l’Argentine sur pied, après plus d’un an de récession et un taux de chômage en hausse. La presse s’interroge toutefois sur l’avenir du duo qu’il forme avec sa vice-présidente, la volcanique Cristina Kirchner, avec laquelle il a exprimé des divergences par le passé.
 

Top News