Journaliste, un métier "à très haut risque" dans le Sahel

Après la mort de deux journalistes espagnols au Burkina Faso et l'enlèvement d'un Français au Mali, on observe combien exercer ce métier au Sahel est devenu risqué. Jihadisme, criminalité, la quasi impossibilité d'accéder à de vastes étendues de territoire et à certaines sources, ainsi que les pressions et les intimidations pèsent sur la profession.