Désamour des Français pour la star des vins : et si on rebuvait du bordeaux ?

Trop chers… ou pas assez ? Les vins du Bordelais sont déchirés par l’écart de tarifs entre les « petits châteaux », très accessibles, et les grands crus classés, inabordables. S’ensuit une confusion dans l’esprit de certains amateurs, qui se détournent de vins délicieux à juste prix.